Notre histoire

BD Multimedia, une fintech ancrée dans la révolution du numérique

BD Multimedia est un acteur français Fintech dans les services de paiement électronique s’appuyant sur une forte culture numérique et orienté vers la création de services à valeur ajoutée grâce à l’utilisation des technologies de l’information.

Depuis le milieu des années 80, BD Multimedia a participé à l’essor de la télématique, des services Télécoms en France et, a toujours su s’adapter aux évolutions technologiques.

Cette culture numérique est au cœur de notre activité depuis l’origine et, nous a naturellement conduit à nous transformer progressivement en une Fintech, spécialiste des services à valeur ajoutée autour du paiement électronique .

En 2015, nous avons obtenu l’agrément d’Établissement de Paiement auprès du régulateur français ACPR pour fournir des services réglementés en France et Europe, dans le cadre de la directive européenne sur les services de paiement (PSD).

Côtée en Bourse depuis 1997, la société est principalement détenue par ses fondateurs et compte 30 collaborateurs.

Aujourd’hui nous intervenons sur deux marchés principaux : les services de paiements digitaux et la néo-banque.

Nos Marchés

Néo-Banque

Notre cible sont les exclus ou les déçus des systèmes bancaires.

La profonde restructuration de la banque de détail traditionnel facilite l’entrée de nouveaux acteurs.

1 – En France, l’augmentation du coût des opérations bancaires des acteurs bancaires favorise les changement de comportement vis à vis de sa banque traditionnelle.

L’optimisation des frais bancaires à la baisse est la première raison pour laquelle un client opère un changement de banque.

frais bancaires annuel moyen appliqués pour un compte courant avec carte bancaire
frais bancaires annuel moyen appliqués pour un compte courant avec carte bancaire
2 – le changement des comportements et des attentes des consommateurs :

Les usagers des services bancaires se déplacent de moins en moins dans les agences. L’usage de la banque en ligne est petit à petit devenu la norme : 82% des clients ont utilisés des services bancaires en ligne en 2015.

pourcentage des clients indiquant s’être rendus dans une agence bancaire au cours des derniers mois
pourcentage des clients indiquant s'être rendus dans une agence bancaire
au cours des derniers mois
Le taux de pénétration des banques en ligne s’établit à 8,3% en 2015, en hausse de 1,2% par rapport à l’année précédente. La digitalisation du secteur en est donc juste à ses débuts…

3 – Une réglementation en faveur de la concurrence et des acteurs agiles

La loi Macron sur la portabilité des services bancaires montre cette tendance : elle permet aux consommateurs de changer de banque sans interruption de services et faisant automatiquement migrer tous les prélèvements bancaires en place pour simplifier les démarches du consommateur. Ayant réduit à minima les contraintes administratives de changement de banque, la mesure devrait conduire les clients à réévaluer les frais de leur banque pour se porter vers des solutions moins chères que les banques traditionnelles.

La deuxième directive sur les services de paiement (DSP2) :
Elle force les banques à donner aux fournisseurs de services tiers (PSP) l’accès aux informations de compte de leurs clients. Les PSP comme BD Multimedia pourront émettre des ordres de paiement qui doivent être exécutés par les banques sans discrimination et sans frais supplémentaires.
La DSP2 devrait radicalement changer les enjeux du marché car les PSP peuvent offrir aux clients l’opportunité d’accéder à l’ensemble de leurs comptes et de gérer leur activité transactionnelle à partir d’un seul portail, devenant ainsi leur principal port de services financiers.
Tous les acteurs du marché suivent de près la mise en place de la DSP2.

établissement de paiement

Notre cible sont les e-commerçants à travers le monde avec la France comme cible privilégiée

Le commerce électronique français est sur un chemin de croissance régulier.

1 – Le marché du e-commerce poursuit sa croissance continue à deux chiffres et les estimations de la fevad porte le montant total des achats à 80 Milliards d’Euros pour 2017.
taille du marché e-commerce en Milliards d’Euros

2 – Généralisation et normalisation de l’achat en ligne : l’ensemble des segments de la population française achète désormais en ligne.

L’augmentation du nombre annuel de transactions par utilisateur montre cette normalisation : le nombre de transactions moyen est passé de 7 par an et par utilisateur en 2014 à 28 transactions par an et par utilisateur en 2016 !

Montant et nombre moyen de transactions e-commerce par acheteur et an (sources fevad.com)

3 – Les marchands :
la croissance du nombre de marchands e-commerce est forte et régulière. Le nombre de marchands e-commerce en France est passé de 157 000 à 204 000 marchands en 2 ans.
Nombre de marchand e-commerce en milliers (sources fevad.com)
Nombre de marchand e-commerce en milliers
4 – l’importance croissante des marketplace
L’avènement des places de marché joue un rôle déterminant dans la digitalisation du commerce physique et donc dans l’augmentation du marché du e-commerce.

Les parts des ventes générées au travers des places de marché (marketplace), pour les principaux sites marchands francais (panel ICE 40), attend 28% des ventes !

Part des ventes générées via des place de marchés pour les marchands de l’indice ICE40 (sources fevad.com)
Part des ventes générées via des place de marchés  pour les marchands de l'indice ICE40

Notre approche

Dynamiser les solutions de paiement émergentes pour déclencher les opportunités de marché.

BD Multimedia est un établissement de paiement agissant dans le cadre de la directive sur les services de paiements. La société gère sa propre plateforme de paiement (payment service platform) assurant une intégration coordonnée et transversale d’une gamme complète de méthodes de paiement qui permet aux commerçants d’accepter 140 devises, des modes de paiement alternatifs comme la facturation opérateur (carrier billing), le paiement en un clic et des paiements récurrents.

Dans un environnement partagé entre les nouveaux entrants offrant des API de paiement standardisées, la position de BD Multimedia et de Payment.net permet tant une approche standardisée (API en ligne) comme nos concurrents, mais aussi fournit des solutions sur mesure pour les clients (analyse règlementaire, API adaptées).

Cette stratégie peut s’appliquer simplement car nous maîtrisons nos technologies dans leur ensemble et sommes maîtres de nos plannings de développement. Nous nous définissons comme une Fintech car nous sommes avant tout une société technologique, créant des produits innovants dans le milieu bancaire afin d’accompagner nos clients dans leur croissance.

Autour de 2 grands pôles produit, BD Multimedia se positionne comme un établissement de paiement innovant et visionnaire sur les produits financiers de demain.

Sources: Observatoire de l’inclusion bancaire annual report 2015, Observatoire de l’image des banques 2015, Panorabanques, Oliver Wyman, UBS Evidence Lab